République du Sénégal / Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche
RECRUTEMENT de la
6ème PROMOTION
Les phases de sélection des candidats
se dérouleront à partir du
lundi 18 septembre 2017 à 08h
jusqu'au mardi 26 septembre 2017 à 18h
suivant le calendrier affiché dans la zone Informations.

A LA UNE

ISEP de BIGNONA - APPEL A CANDIDATURES POUR LE RECRUTEMENT D'UN(E) ASSISTANT(E) DE DIRECTION CHARGE(E) DU SUIVI EVALUATION - D'UN(E) COMPTABLE MATIERES -&nbs...

APPEL A CANDIDATURES POUR LE RECRUTEMENT D'UN(E) ASSISTANT(E) DE DIRECTION CHARGE(E) DU SUIVI EVALUATION La Direction de l’ISEP de Richard Toll lance un appel à ...

APS : MARY TEUW NIANE RELÈVE L’IMPORTANCE DES ISEP L’articulation en réseau des instituts supérieur d’enseignement professionnel (ISEP), constitue "un pas import...

  Candidats préselectionnés en première année 2017-2018    

MOTS DE LA TUTELLE

Mot du Ministre

Le Gouvernement de la république du Sénégal, dans la mise en œuvre de son plan de développement de l’éduca...

Mot du Directeur

La Commission Nationale de Réflexion sur la Réforme Stratégique de l’Enseignement Supérieur à l’horizon 20...

Présentation

        gouvernement-senegal-avec-macky-sallLe Gouvernement du Sénégal a déployé des efforts importants dans le cadre du Programme Décennal de l’Education et de la Formation (PDEF). Ce qui a permis une expansion sans précédent du système éducatif sénégalais, notamment par l’amélioration de l’accès aux services de base, en particulier celle d’une éducation et d’une formation de qualité.

Malencontreusement, cette approche a pour corollaire l’augmentation chaque année du nombre de bacheliers devant accéder à l’enseignement supérieur. Or, depuis plus d’une décennie, les établissements de l’enseignement supérieur sont caractérisés par un déficit criard de locaux pédagogiques malgré les efforts faits par le Gouvernement à travers le Budget Consolidé d’Investissement - BCI.

Aussi,  l’efficacité externe de cet ordre d’enseignement reste-t-elle faible, du fait de l’inadaptation des programmes et filières de formation aux exigences du marché du travail. Il s’y ajoute que l’'enseignement technique et professionnel, ayant pour finalité de préparer à l’emploi, reste encore à l’état embryonnaire. D’où la nécessité de réorienter les enseignements et les programmes vers des formations professionnalisées mettant l’accent sur l’expertise appliquée au développement.

C’est dans cette perspective que le Gouvernement a sollicité et obtenu l’appui des partenaires techniques et financiers, principalement la Banque Mondiale, pour :

  • développer les capacités d’accueil de l’enseignement supérieur,
  • améliorer les conditions d’enseignement et d’apprentissage ;
  • renforcer les capacités de gestion du système.

Dans le cadre de l’élargissement de l’accès à l’enseignement supérieur et des efforts de mise en adéquation formation-emploi, la Banque Mondiale accompagne l’Etat du Sénégal dans la construction d’un Institut Supérieur d’Enseignement Professionnel - ISEP à Thiès, ville carrefour située à 70 km au nord-est de la capitale Dakar. Il couvre une superficie totale d’environ 30 ha destinés aux enseignements, aux travaux pratiques en ateliers et en laboratoires, à l’expertise, ainsi qu’à des périmètres agricoles d’expérimentation.

L’ISEP de Thiès a pour missions :

  1. de contribuer à la diversification de l’offre de formation supérieure professionnelle,
  2. d’offrir des opportunités de poursuite d’études professionnelles aux bacheliers ou tout titulaire d’un diplôme admis en équivalence ;
  3. de participer à la formation des techniciens supérieurs de niveau Bac + 2 ans ;
  4. de procéder à des expertises et de  développer des projets  à l’intention des entreprises publiques et privées ;
  5. de former des agents opérationnels dans des secteurs bien définis ;
  6. de contribuer à la mise en place des conditions de qualification permanente des citoyens ;
  7. de promouvoir et de développer les atouts de son site d’emplacement et des zones voisines;
  8. d’organiser également des formations spécifiques, à temps partiel ou à temps plein, destinées aux personnes engagées dans la vie professionnelle.

La formation spécialisée sera effectuée sous forme de modules et comportera des enseignements théoriques et pratiques au sein des différents départements qui seront créés dans l’Institut.

L’accent est mis sur la création de filières professionnelles qui seront évaluées et réactualisées en fonction des besoins du secteur productif national et local.

Le nombre de filières professionnelles (une vingtaine environ) pourrait être estimé à 3 par département en moyenne. L’encadrement pédagogique des étudiants (entre 1000 et 2000 environ en plein régime) et les activités d’expertise sont assurés par des enseignants des universités, des enseignants technologues permanents, des chargés de cours et vacataires d’enseignements, des professionnels des entreprises.

Les activités d’expertise appliquée de l’ISEP de Thiès seront focalisées sur des problématiques liées aux impératifs de développement socio-économique des secteurs concernés par les départements. Ainsi les ateliers et laboratoires seront conçus, comme des dispositifs d’appui et d’incubation à la création d’entreprises, pour promouvoir la croissance économique, l’initiative privée et la création d’emplois.

Dans ce cadre une analyse du marché de travail à travers un portrait des secteurs d’activités économiques et des secteurs de formation au Sénégal en général et dans la région de Thiès en particulier, a déjà été réalisée, pour identifier les besoins en compétences dans les secteurs les plus porteurs.

Le choix des filières est motivé par l’analyse de la demande réelle de formation qui émerge de l’étude préliminaire mais également de la demande potentielle.

 

Le directeur de la DGES


 
<<< Retour

Foire aux questions

Accéder aux questions les plus fréquemment posées, les réponses aux questions les plus courantes.

Lire la suite...

Plan d'accès

GéolocalisationLire la suite...